Publié le Un commentaire

Gravée sur ma peau de Margherita Gabbiani

Gravée sur ma peau

Gravée sur ma peau de Margherita Gabbiani
Livre ou e-book sur Amazon

Résumé de Gravée sur ma peau  :

Malgré le temps qui passe, les cicatrices restent… gravées à même la peau.

Andrea, une jeune femme ambitieuse et hyperactive, gère tous les aspects de sa vie d’une main de maître : promotion à venir dans la société de son père, petit-ami bien sous tous rapports. Pourtant, sous son caractère bien trempé, elle cache de nombreux complexes liés à un traumatisme d’enfance qu’elle s’efforce à tout prix d’oublier.

Evie est une artiste fauchée, qui essaie tant bien que mal de joindre les deux bouts tout en s’occupant de son petit frère. Elle ne s’est jamais remise du décès de son père et de l’abandon de sa mère, partie sans se retourner il y a déjà plusieurs années. Dans ce contexte, difficile pour elle d’ouvrir son coeur, elle préfère enchaîner les histoires sans lendemain.

Lorsque les deux jeunes femmes se rencontrent dans le Love Shop où Evie travaille, l’attraction est immédiate. Assez pour ébranler toutes les certitudes d’Andrea, et se demander quelle histoire se cache derrière les cicatrices qu’Evie affiche sans pudeur. Peut-être ont-elles plus en commun que ce qu’elles croient…

Pourront-elles se libérer des blessures du passé pour être ensemble ?

Mon avis :

Un roman de type je t’aime moi non plus qui nous entraîne dans un tourbillon d’avancée puis de recul de chacun des personnages l’un envers l’autre. Les deux femmes s’attirent, on le sent dès le départ, l’auteure ne nous le cache pas. Reste à savoir comment elles vont parvenir à l’accepter et à s’accepter.

J’ai trouvé la romance un peu longue et n’ai pas réussi à m’attacher aux personnages. Je ne saurais dire pourquoi. Chacune a ses blessures et aurait dû me toucher.

Toujours est-il que ce roman soulève des blessures qui donnent à réfléchir. L’abandon les problèmes de famille qui peuvent nous changer du tout au tout. Un traumatisme d’enfance quel qu’il soit ne doit pas être pris à la légère, car il peut nous poursuivre jusque dans l’âge adulte. Et laisser de grosses cicatrices.

Quant aux attouchements sur mineur… Bref, la pire des cicatrices qu’un enfant puisse subir. Je me demande encore comment des parents peuvent ne pas réagir à ce fléau…

D’autres romans gays

Une réflexion au sujet de « Gravée sur ma peau de Margherita Gabbiani »

  1. Parce qu’ils n’osent pas le regarder en face tout simplement et je parle par expérience. Bisous doux début de weekend

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *